Your email was sent successfully. Check your inbox.

An error occurred while sending the email. Please try again.

Proceed reservation?

Export
  • 1
    Electronic Resource
    Electronic Resource
    Springer
    European spine journal 1 (1992), S. 43-48 
    ISSN: 1432-0932
    Keywords: Métastases rachidiennes ; Survies ; Tumeurs rachidiennes ; Spinal metastases ; Survival ; Spinal tumours
    Source: Springer Online Journal Archives 1860-2000
    Topics: Medicine
    Description / Table of Contents: Summary Survival analysis of 70 patients with metastatic extradural tumours of the spine is presented. The indication for surgery was rapidly progressive cord compression as a initial manifestation of a malignant disease in 28 cases (40%), a preoperatively known malignant tumour in 28 patients (40%), relapse of cord compression after previous successful radiotherapy in 10 cases (14%), instability in 3 patients (4%) and uncontrolled pain in 1 patient. In 53 procedures (76%) the level of compression was in the thoracic spine, in 9 procedures in the cervical spine (13%) and in 8 procedures in the lumbar spine (11%). All patients had developed a neural deficit before surgery. Fourteen patients (20%) were able to walk prior to surgery, 47 (67%) were paraparetic, and 9 (13%) were paraplegic. Eleven patients died in the first 2 weeks following surgery and out of 59 patients who survived, 39 patients (66%) were able to walk, 11 were paraparetic (19%), and 9 were still paraplegic (15%). Bowel and bladder dysfunction was present in 37 cases (53%) before surgery and in 16 cases (27%) after surgery. Normal sphincter control was regained after 43 (73%) procedures. Persistent back pain was present in 60 patients (86%) before surgery and in 13 patients (22%) after surgery. The mean survival time for all 70 patients was 45.6 weeks. There were 11 early deaths (16%), another 51 patients died from disseminated disease (88%), and 8 patients are still alive (11%) with a mean survival of 133 weeks. A statistically significantly shorter survival was found in patients with lung metastases when compared with the survival of patients with breast metastases and the overall survival of patients with other metastatic tumours.
    Notes: Résumé Ce travail présente une étude de survies chez 70 patients atteints métastases extradurales du rachis. L'indication chirurgicale a été posée dans vingt huit cas (40%) devant une compression médullaire rapidement progressive, première manifestation d'une affection maligne, dans vingt huit autres cas (40%) chez des patients connus avant l'opération pour être porteurs d'une tumeur maligne, dans dix cas (14%) devant une récidive de compression médullaire après une radiothérapie préalablement efficace, dans trois cas (4%) devant une instabilité rachidienne, et dans un cas devant des algies échappant à toute thérapeutique. Dans cinquante trois cas (76%) la compression se situait au niveau du rachis thoracique, dans neuf cas (13%) elle était au niveau du rachis cervical, et dans 8 cas (11%) au niveau du rachis lombaire. Tous les patients avaient présenté un déficit neurologique avant l'opération. Quatorze patients (20%) étaient capables du marcher avant l'opération, quarante sept (67%) étaient paraparétiques et neuf (13%) étaient paraplégiques. Après l'opération, trente neuf patients (66%) furent capables de marcher, onze (19%) étaient paraparétiques et neuf d'entre eux (15%) étaient encore paraplégiques. Un disfonctionnement intestinal et vésical était présent dans trente sept cas (53%) avant l'opération et dans soixante cas (27%) après l'opération. Quarante trois interventions (73%) ont été suivies d'un retour des fonctions sphinctériennes à la normale. Les rachialgies persistantes étaient présentes chez soixante patients (86%) avant la chirurgie et chez treize patients (22%) après l'opération. La durée moyenne de survie pour les 70 patients a été de 45,6 semaines. On a relevé onze décès précoces (16%), 62 patients (88%) sont décédés du fait de la généralisation de leur maladie, et huit patients (11%) sont encore en vie avec une survie moyenne de 133 semaines. Une survie plus courte a été retrouvée de manière significative chez les patients porteurs d'une métastase d'un cancer du poumon, par rapport à ceux atteints de métastases d'un cancer du sein ou d'une autre localisation primitive.
    Type of Medium: Electronic Resource
    Signatur Availability
    BibTip Others were also interested in ...
Close ⊗
This website uses cookies and the analysis tool Matomo. More information can be found here...